APA, ASPA, ASH : quels sont leurs avantages ?

Publié le : 20 janvier 20214 mins de lecture

Quand on commence à vieillir, il faut dès à présent penser à sa vie de retraité, surtout concernant ses revenus. Le mieux serait de se souscrire à une allocation, mais le problème c’est comment en choisir ? Pour vous aider à ce sujet, on va parler des différentes allocations comme l’ASPA, l’APA, ASH et leurs avantages ainsi que des conditions pour y souscrire.

Qu’est-ce qu’on entend par APA, ASPA, ASH ?

L’APA, ASPA et l’ASH sont des allocations attribuées à des personnes âgées, mais à des conditions différentes. L’ASH ou Aide sociale à l’hébergement, par exemple, concerne surtout la prise en charge des frais d’hébergement ses personnes âgées et les handicapés. Et L’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA), c’est pour les séniors qui ont perdu leur autonomie. Quant à l’ASPA, c’est l’allocation de solidarité pour les personnes âgées disposant d’une revenue insuffisante. Cette allocation séniore remplace le minimum de vieillesse depuis 2006.

Quels sont les avantages de l’APA, ASPA, ASH ?

Ces trois allocations visent surtout à aider les séniores qui sont dans le besoin et qui sont comprises dans leurs conditions. C’est donc très avantageux pour ces personnes. Par exemple, l’ASH prend en charge les frais d’hébergement de ses séniors, s’ils veulent rester dans leur domicile malgré leur état. Donc, qu’importe si c’est dans un établissement ou dans un accueil familial. Ceci dans le but de leur accompagner à bien se sentir chez eux. Quand la personne a perdu son autonomie dans ses activités de la vie courante, l’APA est là pour leur soutenir tout en payant les frais liés à son suivi. L’allocation sénior payera en totalité ou partiellement les frais nécessaires pour vivre et rester dans leur logement. Quant à l’ASPA, l’allocation est pour les personnes de plus de 65 ans, c’est pour les aider dans l’accompagnement de leur fin de vie. Cette allocation mensuelle vise surtout les personnes à faible revenue. Et contrairement à l’ASPA, l’APA concerne les personnes âgées de moins de 65 ans.

Conditions pour pouvoir se souscrire à ses allocations ?

Pour pouvoir souscrire à ces allocations, vous devez respecter les conditions requises. Il faut donc que vous fassiez un peu de recherche pour chaque type d’allocution. Mais en général, ils ne concernent que les personnes qui sont dans leur tranche d’âges comme de moins au plus de 65 ans pour la majorité de l’allocation sénior. Il faut aussi que les personnes qui veulent en bénéficier doivent résider en France. Pour l’ASPA, il faut avoir des ressources mensuelles en dessous du plafond. Mais dans l’APA, ils vont évaluer le degré de votre autonomie, si c’est au-delà du gris 4, vous ne pouvez pas en recevoir. Quant à l’ASH, outre l’âge et la résidence en France, vous devez avoir une ressource inférieure aux frais de votre hébergement. 

Comment bien comprendre les remboursements de la mutuelle senior ?
A partir de quel âge peut-on adhérer à une mutuelle senior ?

Plan du site